Facebook page

 
 

 

 

 

 

Map

Allergie aux pollens

Qu'est-ce que l’allergie aux pollens

Le pollen constitue, chez les végétaux supérieurs, l'élément fécondant mâle de la fleur. La présence de grains de pollen dans l'atmosphère que nous respirons est normale, puisqu'une partie importante de la fécondation des plantes se fait par le vent. Cette présence est naturellement plus importante au printemps et en été en zone tempérée, et toute l'année en zone tropicale.

L’allergie aux pollens est une infection distincte du système immunitaire de la muqueuse nasale due à une réponse excessive envers un corps étranger à l’anatomie humainequi est dans ce cas, le pollen.

Cette allergie est une forme spécifique de rhinite allergique appelée saisonnière, pollinose ou plus conventionnellement « rhume de foin » et où l’allergène en cause de l’allergie est le pollen.

Elle s’annonce chaque année à la même saison en réaction directe aux pollens lorsque leur concentration dans l’air augmente.

Les pollens sont tout le temps présents dans l’air sauf pendant l’hiver car la pluie diminue leur présence dans l’air, sinon, pendant le printemps les pollens des arbres envahissent l’air alors que les pollens des graminées s’imposent en été, et ceux des mauvaises herbes en automne.

Comment confirmer  l’Allergie aux pollens

Il est souvent possible de détecter l’allergie aux pollens parce qu’elle s’attrape chaque année à la même période et se déclenche aux contacts du pollen en de plus, la rhinite allergique saisonnière se distingue par une réaction qui cause une rougeur des yeux autant qu’une légère sensation de blocage dans les oreilles, surtout chez les enfants alors que la rhinite allergique chronique quant à elle n'entraîne pas de trouble oculaire.

L’allergie aux pollens est facilement détectable par ces symptômes. Des démangeaisons du nez, des éternuements, un écoulement nasal clair et une sensation de nez bouché sont des signes qui ne trompent pas.

Des démangeaisons des conduits auditifs et des yeux, des maux de tête, un écoulement dans l'arrière gorge, une perte d'odorat, des difficultés à s'endormir et de lafatigue sont généralement remarqués lorsqu’on contracte cette allergie.

Des épreuves et interrogations médicales additionnelles permettent d’affirmer l’existence de la rhinite allergique dans le corps et le fait que la personne soit allergique aux pollens.

Les tests cutanés d’allergie, Le dosage sanguin des IgE spécifiques,les tests multi-allergéniques de dépistage et les tests de provocation nasale sont prescrits par le médecin en complément à l’interrogatoire effectué etont comme objectif la confirmation de l’allergène responsable de l’allergie.

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
StumbleUpon icon
Del.icio.us icon
Digg icon
LinkedIn icon
MySpace icon
Newsvine icon
Pinterest icon
Reddit icon
Technorati icon
Yahoo! icon
e-mail icon