Facebook page

 
 

 

 

 

 

Map

Comment confirmer le diagnostic d'une allergie?

Les rhinites allergiques :

Le diagnostic est orienté par l’interrogatoire que pratiquera votre médecin traitant, qui permettra de retrouver des manifestations évocatrices d’allergie (écoulement nasal, obstruction nasale, démangeaisons au niveau du nez et des yeux, difficultés respiratoires surtout survenant par crises répétitives, toux nocturne, bronchites répétées notamment chez l’enfant, éruption cutanée répétée avec démangeaison, eczéma, gonflement du visage et des lèvres). Il pourra vous orienter pour confirmer le diagnostic par des tests cutanés. Ces tests ont pour but de rechercher l’allergène en cause.
Il existe différents types de tests cutanés.

Les intra dermoréactions consistent à réaliser des piqûres dans le derme superficiel. Elles sont utiles au diagnostic des allergies aux venins d’insectes et des allergies aux médicaments.

Les patch tests consistent à mettre dans des petites cupules préalablement disposées sur un sparadrap hypoallergénique, des substances communément utilisées en pratique (résines, nickels, fragrance…..) puis de les plaquer sur le dos pendant 48h. L’apparition d’un eczéma en face d’une cupule signe que le produit testé dans cette cupule est responsable de l’eczéma. Les tests cutanés peuvent être pratiqués à tout âge, notamment chez les nourrissons.

Les explorations fonctionnelles respiratoires Si un patient présente des difficultés respiratoires il faut compléter les explorations par la mesure du souffle, et parfois l’étude des réactions des bronches après inhalation de substances qui provoquent la bronchodilatation ou au contraire la bronchoconstriction.

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
StumbleUpon icon
Del.icio.us icon
Digg icon
LinkedIn icon
MySpace icon
Newsvine icon
Pinterest icon
Reddit icon
Technorati icon
Yahoo! icon
e-mail icon